• Avec l' échelle de comportement, j'utilisais jusqu'à présent les fameux Jokers du bien connu Bruce Demauge.

    Un élève qui avait respecté les règles d'or (son prénom était resté dans "tout va bien" ou "attention") recevait une carte Joker qui accorde des petits privilèges.

    Mais au moment de remettre ces fameux jokers, quelque chose me chagrinait à chaque fois.

    Bien entendu, les élèves qui avaient eu leur prénom dans "sanction" n'en recevaient pas. C'était clair pour eux. Ils avaient choisi de tester les limites jusqu'au bout malgré tous les avertissements.

    Mais pour ceux qui avaient eu leur prénom dans "ressaisis-toi", une ou plusieurs fois dans la semaine, j'étais toujours mal à l'aise face à leur déception. S'ils avaient fait des efforts en fin de semaine, s'ils s'étaient surpassés malgré un "ressaisis-toi", j'avais alors l'impression de "casser" cette belle dynamique d'efforts.
    Et il semblerait que ces élèves (pour qui le respect des règles est difficile) tiennent encore plus que les autres à ces petites cartes plastifiées. Plus qu'une carotte, elles sont des passeports de confiance qui peuvent les encourager : Elles matérialisent ce : "oui, toi aussi, tu es capable! " et souvent, ils en doutent tant ils se sont enfermés dans un rôle.

    ça me fait penser à cette citation que j'ai lue dernièrement :

    "Un enfant qui se comporte mal est un enfant découragé” – Ruldof Dreikurs

     

    Mon but étant de ne surtout pas les décourager, j'ai demandé à mon cher amoureux de créer des "cartes d'encouragement" dans le style des jokers.

     

    Il y aura donc 2 sortes de cartes:

    Les cartes jokers pour ceux qui ont respecté les règles d'or.

    Les cartes d'encouragement pour ceux qui ont eu des points orange (prénom dans "ressaisis-toi")

    Il y a des planches vierges et d'autres avec un petit texte d'encouragement et des points. Pour ma part, je pense utiliser celles avec les points pour gérer l'accès aux différents "privilèges".

    À voir ce que ça donne dans la pratique bien évidemment.

    Les planches à télécharger


    4 commentaires
  • Je médite beaucoup sur ces écrits de Maria Montessori... :

    « Cette liberté qui permet le développement de l’individu est une manifestation spontanée de la nature des enfants.  C’est une idée que les tenants des méthodes des écoles ordinaires ont beaucoup de mal à comprendre car – se demandent-ils – comment obtenir la discipline dans une classe d’enfants libres ? Nous nous faisons, certes, une idée de la discipline différente de celle qui est généralement acceptée. En fait, lorsque est atteint un parfait état de liberté, apparaît la discipline, solennelle et simple, qui se rencontre chaque fois qu’il s’agit de créer quelque chose.

    La discipline qui naît de la liberté, est nécessairement active.

    Nous ne considérons pas qu’un enfant soit discipliné quand ses professeurs ont réussi à le rendre aussi silencieux qu’un muet et aussi immobile qu’un paralytique. Un tel individu n’est pas discipliné mais annihilé. Nous disons d’un individu qu’il est discipliné quand il est maître de lui-même et qu’il est capable de contrôler sa conduite dans les occasions où il faut suivre des règles. »

     Je peux me lamenter en me disant que je suis bien loin de cette liberté que je souhaiterais permettre à mes élèves dans ma classe. J'avance pas à pas mais il y a aussi la réalité et les conditions de travail (la petitesse de la classe avec l'impossibilité d'organiser "des coins", l'effectif, le manque de matériel pour la manipulation... )

    En attendant de "toucher" à mon rêve d'enseigner comme dans les écoles Montessori, sans besoin d'échelle de comportement, de panneaux flamboyants car tout ça ira de soi, voici ce à quoi nous avons cogité avec ma collègue de CM1 face aux problèmes de comportement de nos élèves.

    gestion du comportement gestion du comportementgestion du comportementgestion du comportement

    gestion du comportement gestion du comportement

    Nous voulions un sytème de gestion rigoureux dans le suivi (pour féliciter/ sanctionner), "efficace", qui ne nous fasse pas perdre de temps sur le travail (et qui ne nous rende pas chèèèèvres! ;-) clair, "visuel" pour les élèves... positif et esthétique aussi!

    Oui, ça fait beaucoup! ;-)

    Nous sommes partis du formidable travail de Mélimelune (comme à son habitude). Courez sur son site, elle explique parfaitement les avantages de l'échelle de comportement ("clipchart"). Elle m'a laissée libre de publier mes panneaux fort ressemblants aux siens. Leurs seules valeurs ajoutées sont les cadres et les smileys en très bonne qualité (travail de mon  meilleur binôme, mon cher mari !)

    Voici tous les documents pour la mise en place:

    Echelle de comportement pois

    ou

    Echelle de comportement  zigzags

     

    gestion du comportement

    gestion du comportement

    gestion du comportement

    gestion du comportement

    gestion du comportement

    Ce fonctionnement permet aussi d'avoir un suivi si vous êtes à temps partiel donc 2 enseignants sur la même classe.

     

    L'échelle de comportement

    L'échelle de comportement

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique